Tag Archive | Cap Vert IBA

Et c’est reparti…

…pour une nouvelle saison de seawatch!

Comme l’an dernier, j’espère bien pouvoir assurer un suivi modeste mais régulier de la migration devant la péninsule du Cap-Vert, et ce depuis la fameuse terrasse du Club Calao à Ngor. En fait, le suivi se fait plus ou moins en continu tout au long de l’année, car à toute saison il est possible de voir des mouvements devant ce site privilégié pour l’observation des oiseaux de mer. On l’a déjà présenté à plusieurs reprises dans ces pages, et d’autres ont fait un bon travail de compilation des connaissances sur la migration des oiseaux de mer à Dakar – voir notamment le site “Seawatching in Senegal“, qui n’est malheureusement plus tenu à jour depuis plusieurs années. Je ne résiste toutefois pas à l’envie d’inclure cette photo de la terrasse, prise hier matin entre deux averses.

Ngor_Calao_20170812100005

La terrasse du Calao, entre deux averses…

Avant de passer au passage postnuptial (= la migration ayant lieu après le période de reproduction), faisons rapidement le point sur le cru 2017 pour ce qui est du passage prénuptial, soit grosso modo couvrant la période fin février-début juin. Le suivi n’a pas été très assidu sauf peut-être dans la 2e quinzaine d’avril, et comme toujours je n’ai généralement qu’une heure de libre avant d’aller au boulot… mais on a tout de même pu faire quelques belles obs depuis notre Calao favori:

  • Jusqu’à 5500 Puffins du Cap-Vert (Cape Verde Shearwater) sont vus le 24/4, la plupart se nourrissant ou se reposant pas trop loin de la côte (rien que ça! cet effectif représente une part non négligeable de la population mondiale). La présence de l’espèce a été notée en tout cas entre le 13/3 et le 1/5, bien que des puffins non identifiés mais de type Cap-Vert aient été vus entre le 10/2 et le 3/6.
  • Deux Puffins majeurs (Great Shearwater) sont vus le 25/5, rare donnée de mai pour cette espèce dont on ne saisit pas encore très bien les mouvements devant les côtes ouest-africaines. Un seul Puffin fuligineux (Sooty Shearwater) par contre, le 24/4.
  • Présence d’Océanites de Wilson (Wilson’s Storm-Petrel) début et fin mai avec quelques individus se nourrissant au large.
  • Des Phaétons à bec rouge (Red-billed Tropicbird) isolés sont vus devant Ngor les 26/4 et 3/6.
  • Fou de Bassan (Northern Gannet): vu régulièrement jusqu’au 1er mai (11 individus), suite à quoi des isolés sont vus (toujours le même?) à quatre reprises entre le 14/5 et le 22/6.
  • Un Fou brun (Brown Booby) passe devant le Calao le 2/6, peut-être un des individus fréquentant les Iles de la Madeleine.
  • Trois espèces de labbes dont quelques Labbes à longue queue (les 10/3, 21 et 24/4 depuis la terre ferme, et le 15/4 depuis notre mini-pélagique, photo ci-dessous) (Long-tailed Skua)
  • Passage de Mouettes de Sabine (Sabine’s Gull) les 24 et 28 avril, lorsqu’un total respectable d’au moins 48 individus passent vers le NE (le 30/4, un adulte est vu en migration lors de la traversée vers l’île de Gorée, donc dans la baie de Hann).
  • Une Sterne de Dougall (Roseate Tern) adulte est détectée le 21/4, filant vers le NE.

 

LongtailedSkua_Ngor_20170415_IMG_1173

Long-tailed Skua / Labbe a longue queue 2nd c.y. / 2e a.c. (avril 2017)

 

Le passage “d’automne” a déjà bien commencé pour bon nombre d’espèces, notamment pour plusieurs limicoles comme en témoignent les beaux effectifs présents au Technopole, mais aussi pour les sternes et guifettes. Si l’essentiel est encore à venir, voici déjà quelques moments forts, d’après mes observations étalées entre le 22 juillet et le 12 août (huit séances, la plupart d’une heure environ):

  • Puffin sp.: deux puffins le 22/7 et quatre le 5/8 étaient trop loin au large pour pouvoir les identifier; les premiers étaient “des petits” genre Puffin des Anglais, alors que les seconds étaient des oiseaux de type cendré (Scopoli / cendré / Cap-Vert)
  • Océanite de Wilson: le matin du 22 juillet, par fort vent d’ouest, au moins 50 individus se nourrissent pas trop loin du rivage; deux jours plus tard, par mer calme, il n’y avait plus que trois océanites appartenant très probablement à cette espèce.
  • Passage important de Courlis corlieux (Whimbrel) le 9/8, avec en tout au moins 292 individus de passage en trois heures de temps… le suivi était intermittent, donc certainement que j’ai loupé des groupes. Plusieurs groupes de 50, 60, 80 courlis: impressionnant! Certainement que la pluie intense en fin de nuit devait y être pour quelque chose, car c’est la première fois que j’en vois autant en une matinée (le 5/8, deux vols totalisant 65 individus, en deux heures de suivi).
  • Un Huîtrier pie (Oystercatcher), assez rarement vu à Ngor semble-t-il, au milieu d’un vol de courlis le 5/8.
  • Quatre Labbes à longue queue le 11/8, dont deux adultes clairs, un probable adulte sombre, et un subadulte. Le petit groupe est passé assez près, avant de s’éloigner au large plein ouest – très belle obs comme on en veut encore! Sinon deux obs de labbes sp. loin au large ces derniers jours.
  • Une première Mouette de Sabine adulte le 5/8; comme toujours avec cette espèce elle passe bien au large, mais heureusement elle reste assez facilement identifiable grâce à sont pattern noir/blanc/gris “flashant” si caractéristique.
  • Un possible Goeland dominicain (Kelp Gull) immature est vu le 11/8 – le même que celui (encore non confirmé) du Technopole la semaine dernière?
  • Sterne arctique (Arctic Tern): min. 448 en 3h15 hier matin (mais à noter que la moitié du temps il pleuvait assez fort, stoppant largement le passage en mer). Plusieurs groupes de 50, 60 individus dont plusieurs haut dans le ciel et au moins un groupe qui m’est passé derrière, donc sur la terre ferme: j’ai dû en louper pas mal! Bien entendu difficile d’identifier chaque individu et il y avait certainement quelques Pierregarins (Common Tern) dans le tas, mais pour l’essentiel il s’agissait d’Arctiques adultes. Situation similaire la veille lorsque je dénombre au moins 106 individus en une heure.
  • Les Sternes caugeks et dans une moindre mesure les voyageuses ont commencé à passer ces derniers jours, avec en plus une Sterne naine bien seule au milieu d’un groupe d’Arctiques le 12/8 (+ trois le 28/7). Une Caspienne passe le 11/8, alors que pour les Royales il est toujours difficile de distinguer entre les migrateurs et les oiseaux locaux en vadrouille, même si hier matin l’essentiel des 67 individus filaient bien vers le SO  (Sandwich, Lesser Crested, Little, Caspian, Royal Terns)
  • Guifette noire: au max., une centaine le 11/8 en une heure de suivi.
  • Un Martinet noir (Common Swift) survole l’océan le 5/8 et deux au-dessus du Calao, entre deux averses, le 12 (en Gambie, Clive Barlow rapporte les premiers retours dès le 30/7).

 

SabinesGull_Ngor_18042015_1_edited_small

Sabine’s Gull / Mouette de Sabine (avril 2015)

 

L’an dernier je n’avais fait qu’une poignee de pointages courant septembre et j’ai pu faire vingt-huit séances entre début octobre et fin novembre, totalisant près de 28 heures de suivi… mais je n’ai jamais trouvé le temps d’en faire une petite synthèse. On garde tout ça au chaud et j’espère bien pouvoir compiler ces résultats un jour.

Mais d’abord faut que je retourne suivre le passage 2017… retour à Dakar le 21 pour la suite!

Ngor_Calao_20170812095952

L’îlot devant le Calao, avec au fond l’ile de Ngor

 

 

Advertisements

Encore le Technopole after the rain

Yesterday morning, (August 3), as a treat I took the pirogue to Ile de N’Gor on the second day of Ramadan and sat on a favourite rock for two hours, seawatching at the famous point.

Early August is not a period people have watched here, so anything would be interesting, though my expectations were not high, having seen very few seabirds during the last three weeks from the apartment or on trips  to the beach fish market at Yoff. I was unfortunately not surprised, seeing only less than a hundred royal terns flying in no dominant direction, single figures of Sandwich tern and white-breasted cormorant and  no birds fishing. The tern roost at Calao remains empty.

In the early evening the  first big rains of the year reached Dakar, causing a  river outside the apartment. Today the morning visit to Technopole saw a big increase in water levels and waterbirds, though some of the waders might just be squeezed into fewer suitable shallow waters. Amongst the big birds, the main increases were in great white egrets (400+)  and pink-backed pelicans (c80). Ruff and wood sandpiper each passed 100, though black -tailed godwits were fewer  than recently.

The picture shows a typical view of wood sandpiper in the wet grassland fringing the main lake. New wader species were  a juvenile kentish plover (new species for Technopole) and a female painted snipe, for which I eventually got this poor record shot.

The female is the colourful partner in this polyandrous species, laying eggs in several nests where  all incubation is done by  the males.

The small group of gulls and terns included the now regular two Franklins gulls, a first summer/second winter Audouin’s gull, but new for this season for me a white-winged black tern and a first winter little tern. As with roseate tern, discussed in the previous blog entry, the ageing of terns in West Africa at this time of year  is not always obvious. This bird, for which I have no photo, had a strong dark carpal bar, but what would a first summer bird look like? Is there a  distinct first summer plumage? There is a  small breeding population, not always located each year, in the Sine Saloum, which it seems reasonable to think is the area of origin of  many of the gulls and terns dropping in here. It is intriguing and frustrating to wonder what could be being seen along the rest of Senegal’s coast at the moment, while no-one is watching!

This very approachable green-backed heron in breeding plumage (red legs, yellow around eye (lores) , all black bill) fishing rounded off the visit.

Paul

p.s. This evening my first flock of returning whimbrel (18) flew high along the beach at Yoff Tonghor.

p.p.s. 5 August at Technopole produced a  rather similar collection of birds, with c500 great white egrets and 150 pink-backed pelicans in the western corner, one of the Franklin’s gulls, 1 roseate tern  and 2 first summer/second winter Audouin’s gulls in the gull and tern flock and a female painted snipe near where yesterday’s bird was seen.

Sunday afternoon Club Calao, N’Gor

Tyson versus Balla Gaye 2 this evening, Senegalese wrestling if you did not know, is the big Dakar event today and there are plenty of lively small crowds already. With the temperature still creeping up, 32° as I type, the Club Calao was full of residents loafing around the swimming pool and larger rock pools used as trainee swimming pools. It was low tide, so I wandered out across the rocks to find no terns at all yet at the traditional roost, no waders and just one “white-breasted” cormorant.

The return scramble found this adult green-backed heron, which I disturbed fishing in the rock pools. It is more commonly a species of any slightly wooded wetlands, fresh or saline, but individuals often fishes here at low tide. It has the orange legs and yellow “lore” (in front of eye) of breeding plumage, most breeding occurring during and just after the rains.

Paul