Tag Archive | African Jacana

Virée en Casamance: Kolda et Kafountine

Une récente visite de terrain pour le projet d’assainissement que mon ONG met en œuvre en Casamance a été l’occasion de faire un peu d’ornitho, au gré des déplacements dans les villages et du temps libre le matin et le soir autour des hôtels. Et bien sûr j’ai également noté plus ou moins méticuleusement les rapaces, rolliers et autres calaos le long des trajets en voiture, contribuant ainsi, certes de manière modeste, aux travaux d’atlas de Casamance dont on a déjà parlé à plusieurs reprises ici.

Tout d’abord de Ziguinchor à Kolda, avec escale dans la commune de Samine, puis deux nuits passées à l’hôtel Le Firdou que nous avions déjà visité en mai 2017, m’ont permis de retrouver des espèces bien sympathiques que je ne vois pas à Dakar, telles le Guêpier à gorge rouge, le Martin-chasseur géant ou encore le Grébifoulque (Red-throated Bee-eater, Giant Kingfisher, African Finfoot). Déjà vue en 2017 ici, une femelle de cette dernière espèce est vue à chaque fois, sauf le dernier matin lorsque c’est un mâle adulte qui se nourrit dans la Casamance, qui en cette fin de saison sèche n’est plus qu’un ruisseau ici. L’une des techniques de la femelle consistait à méthodiquement secouer des feuilles de nénuphars et autres débris végétaux avec le bec, visiblement afin de déranger les insectes pour aussitôt les picorer. (pour un peu plus d’infos sur le régime alimentaire de cet oiseau remarquable, voir notre note brève dans Malimbus sur l’observation d’un Grébifoulque se nourrissant sur le dos d’un hippopotame, l’an dernier à Wassadou)

 

AfricanFinfoot_Kolda_20190515_IMG_4003

AfricanFinfoot_Kolda_20190515_IMG_4004

African Finfoot / Grébifoulque

 

Toujours au bord de la rivière, quelques espèces moins attendues sont observées, notamment ce mâle de Blongios nain qui pourrait bien nicher sur place (les tons châtains du cou et de la poitrine indiquent qu’il s’agit de la sous-espèce africaine payesii et non d’un hivernant européen attardé).

LittleBittern_Kolda_20190516_IMG_4029

Little Bittern / Blongios nain

 

Ou encore cette Talève d’Allen, autre espèce paludicole peu connue en Casamance et dont les observations récentes se comptent sur les doigts d’une main.

AllensGallinule_Kolda_20190516_IMG_4016

Allen’s Gallinule / Talève d’Allen

 

Parmi les autres oiseaux vus au Firdou, citons encore le Palmiste africain, le Faucon ardoisé (couple avec comportement suggérant la présence d’un nid), le Grand Indicateur, l’Apalis à gorge jaune (première mention en Moyenne-Casamance semble-t-il), les Astrilds à queue de vinaigre et à joues orange, et cerise sur le gâteau ce couple de Gangas quadribandes qui viennent boire chaque soir au bord de la Casamance sur la rive juste en face de la terrasse, et dont j’ai même pu enregistrer les cris étonnants. (Palm-nut Vulture, Grey Kestrel, Greater Honeyguide, Yellow-breasted Apalis, Lavender & Orange-cheeked Waxbills, Four-banded Sandgrouse). Liste complète ici.

GreyKestrel_Kolda_20190515_IMG_3938

Grey Kestrel / Faucon ardoisé

GreaterHoneyguide_Kolda_20190515_IMG_3956

Greater Honeyguide / Grand Indicateur

 

Peu d’oiseaux sont vus lors du long trajet de Kolda à Kafountine, avec escales à Sédhiou et Marsassoum pour visiter des ménages et rencontrer nos maçons et équipes locales; même les Vautours charognards étaient relativement peu nombreux !  Arrivés à Kafountine, on s’installe à l’excellent Esperanto Lodge pour trois nuits. Situé au bord de la lagune à deux pas de la plage, bien au calme quelques km au nord du village, c’est un vrai petit paradis et une base idéale pour explorer la brousse aux alentours. De plus, l’accueil y est bien chaleureux, les repas sont délicieux, et les chambres sont tout à fait agréables. Sans parler des hamacs accrochés aux palmiers dans le jardin luxuriant. Autant dire que je vous le recommande vivement ! Un séjour de de 3 ou 4 jours devrait permettre de bien explorer la zone et d’organiser des visites à la réserve ornithologique de Kalissaye ou à la héronnière de Kassel située au sud de Kafountine. Le patron Eric se fera un plaisir d’organiser les sorties. Dans le coin bibliothèque à côté du bar, une vieille copie du Serle & Morel – premier guide ornitho « moderne » pour l’Afrique de l’Ouest – avec les coches locales témoigne de l’intérêt qu’on porte ici à la nature et en particulier aux oiseaux !! Pour ma part, en quelques sorties matinales et crépusculaires j’ai pu observer 122 espèces d’oiseaux aux environs immédiats du lodge, c’est dire le potentiel de la zone.

Parmi les plus remarquables, citons les Touracos vert et violet, le Calao siffleur, le Guêpier à queue d’aronde, les Pics tacheté et cardinal, les Cisticoles siffleuses et chanteuses, l’Euplecte monseigneur, Noircaps loriots, les Gladiateurs soufré et de Blanchot, plusieurs Gobemouches drongo, Echenilleur à épaulettes rouges, des Hirondelles fanti et ainsi de suite (Guinea & Violet Turacos; Piping Hornbill, Swallow-tailed Bee-eater; Buff-spotted & Cardinal Woodpeckers; Whistling & Singing Cisticolas; Black-winged Bishop, Oriole Warbler, Grey-headed & Orange-breasted Bush-Shrikes; Northern Black Flycatcher, Fanti Saw-wing). Egalement les deux espèces de Tchitrec dont un male qui pourrait bien être un hybride mais malheureusement pas de photo… (African & Red-bellied Paradise-Flycatchers, incl. a possible hybrid)

CardinalWoodpecker_Kafountine_20190519_IMG_4122

Cardinal Woodpecker / Pic cardinal

BlackwingedBishop_Kafountine_20190519_IMG_4113

Black-winged Bishop / Euplecte monseigneur

 

Les Spréos améthystes, migrateurs intra-africains fraichement arrives dans la région, étaient particulièrement actifs, avec plusieurs males chanteurs mais toujours un peu loin pour des photos correctes – celle ci-dessous ne rend pas du tout le plumage éclatant de ce joli étourneau!

VioletbackedStarling_Kafountine_20190519_IMG_4131

Violet-backed Starling / Spréo améthystes

 

Côté hivernants, il ne reste plus que quelques limicoles dans le « lac » quasiment à sec, puis 2-3 Balbuzards sans doute estivants, et des Martinets noirs passant en petit nombre le long de la côte (Osprey, Common Swift). De manière plus étonnante peut-être, j’observe plusieurs Fauvettes des jardins à deux endroits dans les buissons près du lodge, sans doute au moins quatre individus différents témoignant d’un passage toujours en cours en cette deuxième décade de mai (Garden Warbler).

Nous bouclons notre boucle à Ziguinchor, non sans avoir fait une brève escapade à la forêt de Djibelor. Toujours pas réussi à voir ces fameux Gonoleks de Turati (juste entendu, comme la dernière fois…), mais nous levons un Turnix d’Andalousie dans la zone où Bruno a pu attester la nidification il y a quelques mois, et on entend très nettement le chant caractéristique du Malcoha à bec jaune, espèce très localisée au Sénégal et que je n’avais pas encore vu ici (Turati’s Boubou, Common Buttonquail, Blue Malkoha).

Si tout va bien je retournerai bientôt en Casamance, cette fois pour continuer la recherche d’espèces forestières dans la région d’Oussouye et pourquoi pas pour tenter de retrouver les Anomalospizes. Bruno a encore tout récemment trouvé un Engoulevent à épaulettes noires, Coucals à ventre blanc, l’Alèthe à huppe rousse, l’Akalat brun et j’en passe (Black-shouldered Nightjar, Black-throated Coucal, White-tailed Alethe, Brown Akalat). Et me signale que le Jabiru est toujours présent vers la héronnière de Kassel, tout comme quatre Cigognes épiscopales! (Saddlebill, Woolly-necked Stork)

 

WhitecrownedRobinChat_Kolda_20190515_IMG_3960

White-crowned Robin-Chat / Cossyphe à tête blanche