Archive | Toubacouta RSS for this section

Toubacouta avant les pluies

Toubacouta, enfin !

Si mon article précédent avait comme sujet les sites hors sentiers battus, celui-ci vous présente un des spots assez classiques des circuits ornithologiques, et que je n’avais jusqu’à présent pas eu l’occasion de découvrir: les environs de Toubacouta. On se trouve ici tout juste sous la latitude 14° N, soit en pleine zone de transition entre la savane sèche et les forêts guinéennes qu’on trouve au sud du fleuve Gambie. Du coup, plusieurs espèces se trouvent ici en limite septentrionale de leur aire de repartition, comme le Touraco vert (Guinea Turaco) ou encore le Loriot doré (African Golden-Oriole). Certaines remontent depuis la Casamance ou de la Gambie en saison des pluies, comme l’Hirondelle fanti (Fanti Sawwing) dont plusieurs individus seront vus lors du séjour. On est ici d’ailleurs tout proche du petit pays voisin, aberration de l’histoire coloniale: à peine 25 km jusqu’à la frontière. J’ai donc passé deux nuits à Toubacouta (ou Toubakouta), site touristique plutôt agréable surtout en cette basse saison, situé en bordure de mangrove du vaste parc national du delta du Saloum.

Arrivée le samedi après-midi après 4h de route depuis Dakar en passant par Kaolack, séance d’observation dans la brousse au sud du village en fin de journée, puis ornitho intensive quasi toute la journée du dimanche : d’abord la « palmeraie » de Sandicoly, ensuite la brousse entre Sandicoly et Sokone, sieste en début d’après-midi, incursion dans champs et vergers autour de Keur Mama Lamine, pour finir la journée dans la forêt de Sangako. Le lendemain, sortie matinale dans un autre secteur de la forêt avant de reprendre le chemin du retour, avec escales rapides du côté de Keur Wally Ndiaye et un crochet à la station de l’IRD de Mbour pour y examiner la dizaine de Fauvettes passerinnettes de la collection du centre.

Résultat des courses, quelques 145 espèces observées, dont plusieurs que je n’avais pas encore eu le plaisir de voir au Sénégal. Entre autres, cinq espèces de coucou, quatre rolliers, sept (!) martins-pêcheurs, Guêpier à queue d’aronde (Swallow-tailed Bee-eater), Grand Indicateur (Greater Honeyguide), Irrisor noir (au nid ! Black Scimitar-bill), Petit-duc africain et plusieurs Chevêchettes perlées (African Scops Owl, Pearl-spotted Owlet), un couple de Courvites de Temminck (Temminck’s Courser), Echenilleur à épaulettes rouges, Bulbul à gorge claireSpréo améthyste, Zosterops jaune, Tisserin masqué, etc. etc. (Red-shouldered Cuckoo-shrike, Yellow-throated LeafloveViolet-backed Starling, Yellow White-eye, Heuglin’s Masked Weaver)

La première sortie de terrain, en compagnie de Carlos, guide ornitho polyglotte très compétent basé à Toubacouta, nous a permis d’observer plusieurs espèces typiques du coin. Parmi celles-ci, cet Autour unibande qui s’est posé un moment dans un arbre alors que nous étions en train de suivre le manège de deux Coucous de Klaas mâles en train de s’affronter.

LizardBuzzard_Toubacouta_20170617_IMG_2589

Lizard Buzzard / Autour unibande

Ci-dessous: Coucou de Levaillant, Martins-chasseurs à poitrine bleue et à tête grise, Martin-pêcheur pygmée (cliquez sur les photos pour agrandir ; Levaillant’s Cuckoo, Blue-breasted, Grey-headed, African Pygmy Kingfishers) :

LevaillantsCuckoo_Toubacouta_20170617_IMG_2539  BluebreastedKingfisher_Toubacouta_20170618_IMG_2613

GreyheadedKingfisher_Toubacouta_20170618_IMG_2610  AfricanPygmyKingfisher_Toubacouta_20170619_IMG_2675

Rollier à ventre bleu (Blue-bellied Roller) à l’ombre d’un palmier:

BluebelliedRoller_Toubacouta_20170618_IMG_2552

L’étonnant Bagadais casqué (White-crested Helmetshrike) :

WhitecrestedHelmetshrike_Toubacouta_20170619_IMG_2648

Choucador pourpré (Purple Starling) :

PurpleStarling_Sandicoly_20170618_IMG_2656

Pic à taches noires (Fine-spotted Woodpecker), qui semble plutot commun ici:FinespottedWoodpecker_Toubacouta_20170619_IMG_2693

Comme d’hab’ j’ai cherché à enregistrer les piafs du coin autant que possible – voir (et surtout écouter) les prises de son sur xeno-canto (lien direct ici). J’étais particulièrement content de mon enregistrement de ces deux Noircaps loriots (Oriole Warbler) chantant en duo.

Côté mammifères, j’ai eu la surprise de voir mes premiers Babouins sénégalais dans la mangrove de Sandicoly. Plus classiques, quelques Singes “rouges” (patas) et une famille de Phacochères sont vus dans la forêt de Sangako.

Patas_Toubacouta_20170619_IMG_2679

Egalement plusieurs obs des deux écureuils les plus répandus au Sénégal: Ecureuil terrestre (= E. fouisseur, Striped Ground Squirrel) et – arboricole celui-ci – de Gambie (Gambian Sun Squirrel).

StripedGroundSquirrel_Toubacouta_20170617_IMG_2545

GambianSunSquirrel_Toubacouta_20170617_IMG_2560

 

La prochaine fois, on ira faire un tour dans la mangrove à la recherche du rare Onoré à huppe blanche (White-crested Tiger-Heron), Souimanga brun (Mangrove Sunbird) et autres spécialités de cette partie du delta. Rendez-vous pris pour fin novembre!

Bani_20170617_IMG_2566

Enfin, si vous passez à Toubacouta je vous conseille vivement de prendre contact avec Carlos, guide unique en son genre avec une très bonne connaissance de la faune locale, qui vous fera un plaisir de vous faire découvrir cette partie du pays – voire au-delà, ayant parcouru une bonne partie des sites ornithos sénégalais. Me contacter si vous souhaitez avoir ses coordonnées.

Sandicoly_Carlos_IMG_2619

Observations faites du 17 au 19 juin

 

Advertisements