Le Technopôle enfin protégé!

 

Tant attendue et espérée, on n’osait plus trop y croire mais finalement la nouvelle est tombée lundi dernier: la “Grande Niaye de Pikine”, soit le Technopole, est désormais officiellement protégée!!

Le Ministère de l’Environnement et du Développement durable a annoncé que le Technopole “et ses dependances” seront “contenues dans une Réserve naturelle communale de Biodiversité, en rapport avec les Collectivités territoriales limitrophes.” Cette zone humide d’importance internationale sera donc, à juste titre, inscrite dans la Convention Ramsar – la neuvième en son genre au Senegal, après Tocc-Tocc (au bord du lac de Guiers), le parc national du Djoudj, les réserves de Ndiael, Guembeul, Somone, et Palmarin, le PN du Delta du Saloum, et enfin Kallisaye en Casamance.

Le communiqué de presse peut être consulté ici sur le site de l’Agence de Presse Sénégalaise.

 

Technopole_Waders_20160806_IMG_4525

 

Je salue ici le combat mené de longue date par l’association NCD, qui a su rassembler les divers acteurs, et notamment le Ministère de l’Environnement, maraîchers et autres usagers, et même la Fédération de golf. J’espère que l’association saura mobiliser les ressources et répondre aux attentes pour améliorer la gestion du site, et que les autorités – notamment la police de l’environnement – pourront infléchir la destruction progressive du Technopole. en particulier la lutte contre le dumping sauvage quotidien d’ordures mais aussi contre le grignotage immobilier (lire à ce propos cette histoire assez édifiante mais malheureusement trop courante au Sénégal, sur la tentative d’implantation illégale d’une entreprise au Technopole).

Espérons également que d’autres sites suivront, car de nombreuses lagunes, niayes et autres marais côtiers du pays méritent tout autant d’être protégés – je pense notamment au lacs Rose, Tanma, Mbeubeusse et Malika, ou encore les lagunes de Yène et Nianing et Pointe Sarène.

La protection formelle du Technopole n’est bien sûr qu’une première étape: vu le potentiel en termes d’accueil des amateurs d’oiseaux et de nature, et en matière d’éducation à l’environnement des écoliers et autres riverains, on peut s’imaginer la mise en place d’un vrai centre de visite, des sentiers balisés, voire même la construction d’observatoires comme cela a été fait à la réserve de la Somone notamment.

 

BlacktailedGodwit_Technopole_20171203_IMG_6580

Barges a queue noire (Black-tailed Godwit), l’une des espèces menacées qui utilisent régulièrement le Technopole comme site d’hivernage et d’escale.

 

Petit clin d’œil aux contributions modestes de l’equipe de SenegalWildlife, le communiqué de presse mentionne que 223 espèces d’oiseaux ont déjà été observées sur le site. Ce chiffre est certainement basé sur la liste que nous tenons à jour depuis quelques années, suite à un inventaire initial établi par Betsy Hopkins vers 2005 puis repris par Paul Robinson en 2011-2014.

C’est donc le moment de partager cette liste ici avec vous, qui compte maintenant au moins 230 espèces car ces derniers mois ont vu l’ajout de plusieurs volatiles rares: Bécasseaux rousset et de Baird, Hirondelle à croupion gris, Pouillot ibérique, etc. – toutes des observations plutôt anecdotiques bien entendu, car l’intérêt du Technopole réside bien plus en son importance internationale comme site d’escale et d’hivernage pour des espèces telles que la Spatule blanche, l’Echasse blanche, la Barge à queue noire, le Goéland railleur ou encore la Guifette noire.

 

eurasianspoonbill_technopole_20170226_img_8583

Spatule blanche (Eurasian Spoonbill)

 

La liste mise à jour¹, avec commentaires sur le statut général et le statut de reproduction de chaque espèce au Technopole, se trouve ici sous forme de Google Spreadsheet. Comme toujours, les corrections et compléments sont bien sûr les bienvenus!

Puis pour un acces direct aux articles que SenegalWildlife a consacré ces dernières années à notre hotspot favori de la région dakaroise, il suffit de se rendre sur cette page.

 

GreyPlover_Technopole_20170303_IMG_8956

Limicoles, Goélands railleurs, Sternes hansel et une Guifette moustac au Technopole

 

Maintenant il ne vous reste plus qu’à aller sur place pour y découvrir cette zone humide urbaine tout à fait exceptionnelle – dépaysement garanti!

 

¹ Le Barbican barbu est la derniere espece a s’ajouter a la liste, avec une observation qui nous semble tout a fait credible, de deux individus le 13/10/18 par E. Pilotte (eBird checklist)

 

Advertisements

4 responses to “Le Technopôle enfin protégé!”

  1. Vic Paine says :

    Good news indeed. Congratulations to everybody involved.

  2. Frédéric Bacuez says :

    Ah que voilà une belle nouvelle !A plus.Frédéric.

  3. Filip says :

    super!

  4. Paul Robinson says :

    une bonne nouvelle!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s