La Tabaski à Palmarin

Le weekend dernier, c’était la grande fête de la Tabaski ici. Les villes du pays se vident, tout le monde rentre au village, et un demi million de moutons sont sacrifiés. Nous en avons donc profité pour s’éclipser pendant quelques jours dans le delta du Saloum, plus précisement à Palmarin où nous avons passé trois nuits dans l’agréable écolodge à Diakhanor. Petit récit en images.

D’abord les limicoles, avec ce couple de Rhynchées peintes vues dans une flaque d’eau douce dans le secteur des lagunes. De l’eau, il y en a cette année! Bien plus que l’an dernier à la même époque, au point où les quelques villages de la commune sont en grande partie inondés… L’oiseau très coloré de gauche est la femelle: le dimorphisme sexuel est inversé chez cette espèce si particulière, le mâle se chargeant de l’incubation pendant que Madame va voir ailleurs.

PaintedSnipe_Palmarin_20170903_IMG_4094

Greater Painted-Snipe / Rhynchée peinte

Comme toujours, les limis sont nombreux: quelques centaines de Bécasseaux cocorlis, dizaines de variables, quelques Sanderlings, les Chevaliers gambettes, guignettes, aboyeurs, sylvains et stagnatiles, Grands Gravelots, Barges rousses et à queue noire (dont deux hollandaises avec bagues couleurs), quelques Tournepierres, un Huîtrier pie, 2-3 Courlis cendrés et beaucoup de corlieux.

Whimbrel_Palmarin_20170903_IMG_3996

Whimbrel / Courlis corlieu

 

Chez les laridés, c’est bien sûr le Goéland brun qui domine, suivi de près par les Audouins dont une estimation grossière résulte en un total respectable d’au moins 400 oiseaux dont pas moins de 32 (!) individus bagués. La plupart sont espagnols, mais cette fois je trouve aussi trois italiens et cinq portugais. Je reviendrai sur l’évolution de la distribution de cette espèce au Sénégal dans un autre article, disposant maintenant d’une bonne centaine de données de lectures de bagues.

AudouinsGull_Palmarin_20170903_IMG_4376

Audouin’s Gull / Goéland d’Audouin & co.

 

Suite à la saison de nidification, il y a à cette époque de l’année enormement de Sternes caspiennes à Palmarin, avec par exemple environ 3’100 individus dans la lagune de Diakhanor le matin du 2/9 – et c’est sans compter les centaines voire milliers d’oiseaux dans les lagunes juste au nord de Ngallou au petit matin du 4/9, dont une partie est visible sur la photo d’en-tête.

Assez peu de rapaces sont vus: 2-3 Faucons chicqueras, un Elanion blanc, onze Vautours de Ruppell au dortoir à Ngallou, un Gymnogène le long de la route Joal – Samba Dia (où l’on voit également une Ombrette, exactement au même endroit que l’an dernier en novembre).

RueppellsVulture_Palmarin_20170904_IMG_4577

Ruppell’s Vulture / Vautour de Ruppell

 

Ensuite quelques passeraux, à commencer par cette Veuve dominicaine en plumage nuptial, tout comme les autres viduidés (veuves) et les plocéidés (tisserins, euplectes). Les rectrices de cet individu sont encore en train de pousser et peuvent facilement atteindre le double de la longueur de l’oiseau.

PintailedWhydah_Palmarin_20170903_IMG_4309

Pin-tailed Whydah / Veuve dominicaine

BlackheadedWeaver_Palmarin_20170904_IMG_4593

Black-headed Weaver / Tisserin mélanocéphale

LittleWeaver_Palmarin_20170902_IMG_4067

Little Weaver / Tisserin minule

 

Deux Gobemouches noirs seront les seuls passereaux migrateurs nordiques que j’observe, dont un individu qui m’a paru assez inhabituel car présentant un plumage encore très “jeune”, étant nettement tacheté, et avec pas mal de blanc au bout des moyennes couvertures: Gobemouche noir classique, ibérique, de l’Atlas? Difficile à dire à ce stade, mais je vais essayer de creuser la matière un peu plus lorsque j’en trouverai le temps. (J’écris ces quelques lignes depuis Bamako, où il y a visiblement pas mal de Gobemouches noires en escale en ce moment!)

PiedFlycatcher_Palmarin_20170902_IMG_4032

European (?) Pied Flycatcher / Gobemouche noir (?) juv.

 

Pour terminer deux reptiles fort sympathiques: une femelle d’Agame des colons (ou “Margouillat“), et ce qui semble être une Couleuvre sifflante, trouvée dans un arbre de l’écolodge grâce au vacarme des Bulbuls des jardins, Souimangas à poitrine rouge et autres Barbions à front jaune.

Agamaagama_Palmarin_20170902_IMG_4008

Agama agama

Psammophissibilans_Palmarin_20170902_IMG_4029

Psammophis sibilans

Et pour une fois, on finit par un poisson… sauf erreur une espèce de la famille des Tetraodontidae, qu’on trouve assez régulièrement échoué sur les plages sénégalaises.

IMG_4246 (2)

 

Advertisements

3 responses to “La Tabaski à Palmarin”

  1. Jey, le barbu says :

    La Rhynchée peinte est de toute beauté !

  2. Lisa Kennedy says :

    Bonjour, Votre blog est très intéressant et a des magnifiques photos. Je suis nouveau dans le monde merveilleux des balbuzards et ont été signant sur divers arbres à cames nid ; principalement de Loch Arkaig. Maintenant que la migration a commencé, j’ai essaye de trouver des spotters/observateurs en Afrique de l’Ouest vient de demander à tout hasard, si quelqu’un voit osprey (JH4 bleu) pour me faire savoir. Ce serait Lachlan de Loch Arkaig. Merci beaucoup.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s