Les oiseaux de Toubab Dialaw

ToubabDialaw_Sunrise_20160415_070145

Deux brefs séjours récents dans la brousse derrière le village côtier de Toubab Dialaw ont révélé un site fort intéressant pour les oiseaux, tout près de Dakar, même si aux premiers abords la zone ne semble pas présenter d’intérêt bien particulier. Les environs immédiats du village sont semblables à tant d’autres villages proches de Dakar: des maisons a moitie construites et des murs délimitant les terrains réservés au béton à perte de vue, entrecoupes de brousse surpâturée. Une combinaison intéressante de cultures, savane arbustive parsemée de baobabs, plantations de manguiers et un minuscule point d’eau dans un lit de ruisseau autrement à sec font qu’il y a une bonne diversité d’oiseaux.

Certains se retrouvent ici en limite septentrionale de leur aire de distribution au Sénégal, tels que la Pintade de Numidie, la Poule de roches, le Merle africain ou encore le Cossyphe a tète neigeuse. A l’opposé, d’autres atteignent ici plus ou moins la limite méridionale de leur aire de répartition régulière, comme l’Agrobate roux et les sympathiques Colious huppés. Les observations du merle et du cossyphe sont plutôt étonnantes et des premières pour moi dans la région. En effet, Morel & Morel (1990) indiquent que la première semble plutôt rare ou très localisée au nord de la latitude 14°N (“Du N jusqu’au 14°30N, statut incertain et statut rare ou très rare”), alors que la 2e est “rencontre[e] sporadiquement dans la région de Dakar dans les dépressions a Palmiers a huile”; on s’attendrait plutôt a les voir plus tard en saison ici, à l’approche des pluies.

S’y ajoutent plusieurs espèces intéressantes liées à la savane et aux baobabs: Autour sombreIrrisor moqueurGrand-Duc de VerreauxRollier variéMartinet d’UsherPic goertanHirondelle des mosquéesTraquet fourmilierCratérope à tête noireErémomele du SénégalPririt du SénégalMoineau doréVeuve à collier d’or,… L’Alouette chanteuse, peu rencontrée sur la côte, a été vue en septembre près de l’hôtel Pierre de Lisse, tout comme le Coucou didric, le Brubru africain, la Corvinelle à bec jaune, le Sporopipe quadrillé  ou encore le Serin à croupion blanc.

ChestnutbelliedStarling_ToubabDialaw_20160413_IMG_3018

Chestnut-bellied Starling / Choucador à ventre roux

A la mi-avril, le flot de migrateurs se faisait déjà bien plus discret qu’un mois auparavant, avec juste quelques espèces observées en escale ou, pour les Hirondelle de fenêtre, en migration active: Huppe fasciéeRougequeue à front blancHypolaïs obscurePie-grièche à tête rousse.

Mais il n’y a pas que les oiseaux! Deux Loups d’Afrique (Canis anthus) sont vus le 27 à l’aube dans les champs derrière les collines, et les terrains du Centre Mampuya sont fréquentés par le Lièvre du Cap (Lepus capensis), l’Ecureuil fouisseur (Xerus erythropus), les Singes rouges “patas” (Erythrocebus patas) et les Singes verts (Chlorocebus sabaeus). Ces derniers sont également vus dans les plantations de manguiers. L’individu ci-dessous se trouvait en haut d’un immense baobab à Mampuya.

GreenMonkey_ToutbabDialaw_20160414_IMG_3028

Green Monkey / Singe vert

Les Chaméléons du Sénégal (Chamaeleo senegalensis) semblent courants dans le coin, à en croire les deux individus observés dans un jardin – encore faut-il les trouver!

SenegalChameleon_ToubabDialaw_20160327_134209

Senegal Chameleon / Chaméléon du Sénégal

Pour ceux qui passeraient dans le coin, j’ai résumé les sites d’observation autour de Toubab Dialaw sur la carte ci-dessous.

ToubabDialaw_Carte

  • Tout d’abord la brousse très bien préservée du Centre Mampuya “éco-solidaire”, situe sur l’une des collines de roche volcanique: riche en espèces, elle couvre une zone de plusieurs hectares avec de nombreux sentiers. Normalement pas librement accessible, et l’hébergement y est possible seulement dans le cadre d’ateliers ou retraites en groupe, mais il doit être faisable d’organiser une visite pour découvrir ce site très agréable.
  • La petite oasis de l’étonnant Theatre de l’Engouement attire toute une série d’oiseaux, notamment autour de la petite mare dans le lit de ruisseau qui traverse la zone. C’est là que j’ai pu observer le Merle africain et le Cossyphe à tête neigeuse, 3 espèces de souimangas, un Chevalier guignette, les Cratéropes à tête noire (une ou deux troupes fréquentent Mampuya), le Grand-Duc de Verreaux (dans les baobabs en amont du verger de manguiers), etc.
  • La “lagune” ou plutôt l’embouchure du ruisseau est à sec la plupart de l’année, mais en septembre, pendant les pluies, le site était fréquenté par quelques limicoles et laridés. En septembre dernier, s’y trouvaient des Chevaliers aboyeur, guignette, culblanc et gambette, Courlis corlieux, Grands Gravelots et Bécasseaux minutes. Accessible depuis la piste de Toubab à Ndayane/Popenguine.
  • En continuant en direction du sud le long de cette piste, on passe devant l’hôtel Pierre de Lisse, dont le terrain arboré semble très attractif pour les passereaux migrateurs comme l’Hypolaïs obscure, Pie-grièche a tête rousse, Gobemouche gris etc. Egalement vus ici (en septembre), l’Epervier shikra et le Faucon chicquera.
Cutthroat_ToubabDialaw_20160327_IMG_2634

Cut-throat / Cou-coupé

Enfin, voici une liste d’espèces enregistrées pendant nos 4 visites au cours de ces 12 derniers mois:

  • Poule de roches / Stone Partridge (le chant très caractéristique, émis tous les matins et soirs: XC309471)
  • Vanneau à tête noire  / Black-headed Lapwing (cris: XC312537)
  • Tourtelette améthystine / Blue-spotted Wood-Dove (chant d’un oiseau vu en septembre dernier: XC279101)
  • Coucal du Sénégal / Senegal Coucal (cris d’un adulte venant au bord de la mare: XC309475)
  • Barbion à front jaune / Yellow-fronted Tinkerbird (les deux variantes du chant monotone de cette espèce: XC312542 et XC309477)
  • Alouette chanteuse / Singing Bush Lark (chant: XC279102)
  • Pririt du Sénégal / Senegal Batis (cris: XC312539)
  • Tchagra à tête noire / Black-crowned Tchagra (chant et cris: XC312536)
  • Gonolek de Barbarie / Yellow-crowned Gonolek (l’etonnant duet typique d’un couple, comme toujours parfaitement synchronise: XC312540)
  • Hypolais obscure / Western Olivaceous Warbler (chant enregistre en mars 2015:
    XC217113 et cris d’un migrateur le mois dernier: XC309353)
  • Craterope à tête noire / Blackcap Babbler (cris de contact d’un petit groupe: XC309354)
  • Choucador à oreillons bleus / Greater Blue-eared Glossy Starling (cris: XC312538)
  • Agrobate podobé / Black Scrub Robin (chant: XC312731XC312732XC312733, cris supposes d’alarme: XC312909)
  • Agrobate roux (mineur) / Rufous-tailed (“African”) Scrub Robin (chant, à comparer avec celui des podobés: XC312727)
  • Souimanga à poitrine rouge / Scarlet-chested Sunbird (cris: XC309478)
  • Moineau gris / Northern Grey-headed Sparrow (cris: XC312722)
  • Tisserin gendarme / Village Weaver (le bruit de la colonie de l’hotel Pierre de Lisse: XC279100)
  • Cordon-bleu à joues rouges / Red-cheeked Cordon-bleu (cris: XC312724)
  • Serin du Mozambique / Yellow-fronted Canary (chant: XC309473)

One response to “Les oiseaux de Toubab Dialaw”

  1. Jacques Dufour says :

    Merci de nous faire revivre de bons souvenirs du Sénégal…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s